Les Champs Libres présentent leurs nouvelles formules

Roland Thomas et toutes ses équipes ont présenté la saison à venir de l’espace culturel. Elle sera marquée par plusieurs nouveautés dont une refonte des premiers dimanches, qui devient  » Le temps d’un week-end « .

« Les 1er dimanches vont muer en une nouvelle manifestation ». Roland Thomas, Directeur des Champs Libres, a tout de suite annoncé la couleur, lors de la présentation de la programmation de son équipement, jeudi 7 septembre 2017. Fini le rendez-vous mensuel, le rythme sera trimestriel. Mais d’une après-midi, il passe à 3 jours, du vendredi au dimanche. La première de la nouvelle formule, baptisée « Le temps d’un week-end », aura lieu du 3 au 5 novembre, avec pour thème « Les jours étranges ». Un sujet en lien avec l’exposition « J’y crois, j’y crois pas » du Musée de Bretagne, les évènements faisant désormais la part belle aux entités des Champs Libres.

Le temps d’un week-end : magie, littérature et danse

D’un seul invité on passe aussi à plusieurs, avec cette fois Ay-Roop mais aussi Court-Métrange pour un évènement autour de la magie, des mentalistes… La musique ne sera pas en reste avec le ciné-concert Carnival of Souls et les concerts de Nefertiti in the Kitchen. « Le temps d’un week-end » du mois de février 2018 aura pour thème « Jardin d’hiver » avant « Fous de danse » en mai. Le premier sera consacré à la littérature avec Florence Aubenas, Carole Martinez et Delphine de Vigan, le second à… la danse, en lien avec le TNB et le Musée de la danse. Cette nouvelle formule doit permettre d’étaler la « forte fréquentation qui peut créer une frustration pour le public » explique Roland Thomas.

Grande vitesse et Espèce de la nuit à l’Espace des Sciences

Sans animation supplémentaire, les autres dimanches garderont la gratuité, sauf à l’Espace des Sciences. Ce dernier propose jusqu’au 9 janvier 2018 l’exposition « Grande vitesse ». Elle permettra de se mettre en situation de conduire le TGV. Plus globalement, il répondra à des questions comme : pourquoi le TGV a un nez ? Quelle force pour faire avancer un train ? Elle sera suivie par une seconde exposition sur l’adaptation biologique des espèces à la nuit : chauve-souris, chouettes et hiboux. Son activité reprendra après le 19 septembre une fois les travaux de l’été terminés.

Un nouveau Café des Champs Libres

Autre évolution, l’heure musicale se déroulera désormais le vendredi midi. 2 à 3 fois par mois, elle donne rendez-vous à 12h30 pour un concert à la découverte d’un genre, d’une période musicale ou d’un artiste. Le début de saison verra ainsi défiler la chanteuse soul rennaise Emane, le trompettiste Malo Mazurié et le groupe City Kay. De son côté, le Café des Champs Libres va faire peau neuve avec un nouveau locataire. La nouvelle installation ayant pris du retard, il devrait ouvrir à nouveau dans quelques jours. Il garde son rendez-vous hebdomadaire du jeudi à 18h30 « Les cafés » sur les thèmes histoire, littérature, sciences. Ils seront suivis par les « Champs contre champs à 20h30 (certains jeudis et le samedi à 15h30) avec l’urbaniste Roland Castro, l’historien Emmanuel Todd, le philosophe Frédéric Gros.

Un forum Alter Éco sur économie et écologie

La saison sera aussi marquée par un grand rendez-vous au coeur du printemps : le forum Changer l’économie, en partenariat avec Alternatives Économiques. Du 23 au 25 mars 2018, il permettra de débattre de la question très tendance « Comment réconcilier l’économie avec la planète ? ». Tables rondes, débats, grands entretiens, films documentaires et ateliers se succèderont pour essayer de trancher la question. Côté expositions et installations, elles seront 7 à se succéder en salle Anita Conti (en premier lieu sur Luanda-Kinshasa de Stan Douglas), mais aussi au Musée de Bretagne (avec un retour sur Louise de Quengo, La dame des Jacobins), à la bibliothèque et à l’Espace des Sciences. Des entités qui cherchent à développer leurs collaborations dans le cadre du nouveau projet scientifique et culturel des Champs Libres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *