Migrant’Scène : un festival pour changer les mentalités

Du 22 au 25 novembre, la Cimade 35 organise à Rennes la 6e édition de Migrant’Scène. Au programme : exposition photographique, concert solidaire, projection débat, colloque et rencontre avec des migrants. Un festival qui prône l’ouverture à l’altérité, à contre-courant des crispations d’aujourd’hui.

L’équipe rennaise de Migrant’Scène donne le coup d’envoi de l’édition 2017, ce mercredi, à partir de 19h, au bar Le Papier Timbré. Le festival répond, cette année, au thème « D’ici & d’ailleurs, ensemble ». Migrants, photographes, écrivains, artistes, intellectuels et citoyens pourront se rencontrer, prendre la parole et échanger, afin de favoriser le dépassement des préjugés sur les étrangers.

Promouvoir le vivre ensemble

La lutte contre les peurs et la promotion du vivre ensemble sont au cœur du projet de la Cimade et de sa devise : « L’humanité passe par l’autre ». Issue de mouvements de jeunesse protestants, l’association a été créée en 1939 pour porter assistance aux évacués d’Alsace-Moselle, au début de la Seconde Guerre mondiale. D’où son nom : Comité inter-mouvements auprès des évacués. L’organisation s’est aussi occupée des réfugiés politiques  espagnols, allemands, autrichiens ou encore polonais, dans les premiers camps d’internement du Sud de la France.

A l’heure actuelle, les 2.000 bénévoles et la centaine de salariés que compte la Cimade œuvrent sur trois volets : le conseil administratif et juridique (titres de séjour, logement, aides sociales), notamment en direction des demandeurs d’asile et des réfugiés ; l’accompagnement des étrangers dans les lieux d’enfermement (prisons et centres de rétention), pour les aider à exercer leurs droits ; la sensibilisation de l’opinion publique et des politiques aux problématiques migratoires.

Migrant’Scène se rattache à ce dernier volet. Né à Toulouse en 2000, structuré à l’échelle nationale depuis 2006, le festival est aujourd’hui organisé dans plus de 60 villes, en France métropolitaine et Outre-mer. Chaque année, à partir de la mi-novembre, c’est l’occasion de porter la parole des migrants, de témoigner de leur parcours et de leur quotidien.

Migrant’Scène, « 100% gratuit »

A l’opposé du « repli sur soir », des « politiques répressives » et des « discours manichéens sur les personnes migrantes », la Cimade 35 entend « porter une approche positive qui encourage réflexions et initiatives autour des questions migratoires » : l’exil, les conditions d’accueil ou l’enfermement en centre de rétention.

Migrant’Scène sert à « ouvrir ces sujets au grand public », explique Catherine Rué, responsable du pôle communication et presse de l’édition rennaise, invitée du Freak Show, sur Canal B, le 14 novembre 2017. C’est pourquoi le festival est entièrement gratuit. Un choix fort, pour faire de Migrant’Scène un moment de rencontres et d’échanges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *