Hôtel Dieu : la reconversion du patrimoine rennais

L’Hôtel Dieu de Rennes fait l’objet d’un projet de rénovation d’ici 2023. Il deviendra un lieu attractif de détente, de commerces et d’habitats afin de redonner vie au patrimoine.

Alors que la métropole rennaise change de visage à l’horizon de Rennes 2030, l’Hôtel Dieu aura droit à une reconversion d’envergure d’ici 2023. Ce bâtiment du XIXe siècle verra ses parties emblématiques réhabilitées, tandis que des logements remplaceront les extensions réalisées au XXe siècle. « On a eu un premier temps de satisfaction de voir que les principaux d’origine étaient conservés » déclare Michel Coignard, Président des Amis du Patrimoine Rennais, « maintenant on s’interroge de savoir si la cour d’honneur sera conservée. » L’Hôtel Dieu se trouvant entre le centre historique et les prairies Saint-Martin, le but est d’étendre le centre-ville vers le Nord tout en préservant le patrimoine.

L’ancien hôpital devient un lieu d’animation

L’ambition réelle de ce projet est bien de faire de ces murs un espace attractif. Le site patrimonial devra s’adapter à de nouveaux usages, tout en s’inscrivant dans « une conception urbaine qui conserve les traces de l’histoire de la ville », a fait savoir Rennes Métropole. L’Hôtel Dieu devrait abriter un pôle destiné au bien-être, qui inclut une salle de sport et des ensembles de hammams/spas. Les activités commerciales infiltreront le patrimoine dont la cour d’honneur deviendra un passage vers la « Food Court ». Diverses chaînes de restauration ainsi que des commerces de proximité se trouveront au rez-de-chaussée de cet Hôtel Dieu réhabilité.

Michel Coignard garde la tête sur les épaules. « Il y a un côté un peu Disney dans le fait de faire une Food Court avec toutes les enseignes de restauration rapide, mais il faut bien que les choses continuent à vivre comme elles se développent. » Il souligne qu’à la réunion de concertation sur le sujet, certains ont exprimé le regret que la chapelle devienne une salle de sport. Eux ne s’occupent pas de l’affectation des locaux.  « On s’en tient à souhaiter que l’intégrité du bâti soit conservée. »

La plupart des activités médicales, telles que l’Hôpital de jour ou les services de gériatrie, devrait être relocalisée. Seul le pavillon Damien Delamaire, qui accueille les personnes âgées dépendantes, ne sera pas cédé. Le Conservatoire du patrimoine hospitalier, qui présente des ustensiles médicaux anciens récupérés, prendra la place de l’ancienne maternité. Enfin, un espace dédié aux associations relatives à la médecine verra le jour : la Maison de santé.

Un projet résidentiel destiné à étendre le centre-ville

Le but est de s’appuyer sur le patrimoine pour réaliser de nouveaux projets. L’Hôtel Dieu devra donc s’inscrire dans la dynamique du plan logement. Une partie de l’édifice, la maternité, avait déjà été cédée en 2009 à un promoteur immobilier. 300 logements supplémentaires seront construits autour de l’édifice patrimonial. Ce projet permettra d’ouvrir l’Hôtel Dieu vers les prairies Saint-Martin, qu’il sera possible de rejoindre à pieds depuis la place Sainte-Anne. Mais l’idée d’un immeuble de douze étages ne réjouit pas totalement les Amis du Patrimoine Rennais : « On espère qu’il ne verra pas le jour. En plus, il mettrait de l’ombre sur le Parc des Tanneurs. »

Une autre mesure-phare est de placer une hostellerie au sein du bâtiment ; environ 200 chambres bon marché seraient proposées aux voyageurs itinérants, dans le but d’attirer une population jeune. Rennes veut ainsi faire venir touristes et résidents au sein de ce bâtiment sans en dégrader l’architecture. Des services ainsi qu’une offre culturelle (cours de yoga, salles de réunion, bar, bibliothèque…) accompagneront cette hostellerie.

L’entreprise va plus loin que la simple préservation du patrimoine. Ce projet devrait permettre de conserver ces murs enfermés derrière de hautes grilles en leur redonnant vie. Tout n’est pas encore fixé. Les travaux devraient commencer en 2021, le projet peut donc encore changer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *