Un an après la grève, le malaise persiste à l’hôpital psychiatrique

Souffrance au travail, risques suicidaires, maltraitances institutionnelles… Un an après le mouvement de grève qui avait secoué le Centre Hospitalier Guillaume Régnier (CHGR), les salariés de l’hôpital psychiatrique rennais font part de leur inquiétude. “Les conditions de travail ne se sont pas forcément améliorées”, avoue Gildas, infirmier au CHGR depuis cinq ans. En janvier 2018,…